Le nouveau Comité Consultatif du Projet Tiohtià:ke – The new Advisory Committee for the Tiohtià:ke Project

(English to follow)

COMMUNIQUÉ – Pour diffusion immédiate

Le 5 février 2018

Sujet: Le nouveau Comité Consultatif du Projet Tiohtià:ke

ACC-CCA est heureux d’annoncer la formation du Comité Consultatif 2018 pour le Projet Tiohtià:ke. Le comité comprend la mentor du projet, Hannah Claus et quatre membres soit Adrienne Huard, Lori Beavis, Nadine Saint-Louis et Skawennati. Le Comité se consultera au cours de l’année 2018 afin de prendre des décisions importantes qui affecteront directement les résultats du Projet Tiohtià:ke. L’expérience, le professionalisme et l’excellente connaissance du milieu de l’art autochtone à Tiohtià:ke et au Québec que représente ces artistes, commissaires, académiciennes et entrepreneures aidera à façonner le projet et assurera son succès.

Le Projet Tiohtià:ke est un ambitieux cycle de deux ans de programmation qui réunit des commissaires et des artistes autochtones à travers le Québec et le Canada. Cette initiative de l’ACC-CCA vise à accroître la présence de l’art autochtone au Québec et renforce les relations entre les communautés artistiques autochtones anglophones et francophones. Ce soutien à long terme de la production artistique et du commissariat autochtone a une incidence sur le dialogue élargi de l’art autochtone partout au Canada.

Ce projet est rendu possible grâce à l’appui généreux du programme Nouveau Chapitre du Conseil des arts du Canada.

Bios:

Adrienne Huard est Anishinaabekew de Winnipeg et elle étudie l’histoire de l’art à l’Université Concordia. Son travail se concentre sur l’art autochtone et l’intégration des méthodes de décolonisation dans le domaine de l’art afin d’assurer la réconciliation pour les communautés.

Hannah Claus est une artiste en arts visuels de descendance britannique et kanien’kehà:ka / mohawk. Dans le cadre de sa pratique, Claus met l’emphase sur le caractère interrelationnel d’une vision du monde autochtone en proposant des installations modulables. Elle a exposé ses œuvres à travers le Canada, ainsi qu’aux États-Unis, en Allemagne, en Suisse, au Mexique et au Chili.  Parallèlement à sa pratique artistique, elle siège sur le Conseil d’Administration de l’ACC-CCA et elle enseigne l’art autochtone contemporain à Kiuna, un établissement postsecondaire autochtone à Odanak, Québec.

Lori Beavis (Mississauga et Irlandaise /Welsh) est une enseignante d’art / historienne de l’art et commissaire basée à Montréal. Elle a récemment terminé son doctorat en enseignement des arts à l’Université Concordia. Le travail de Lori en enseignement des arts rassemble l’art, la responsabilité sociale et les questions liées à l’identité.

Nadine St-Louis est Bachelière en cinéma et littérature et titulaire d’une maîtrise en histoire de l’art. Elle est une entrepreneure autochtone qui accumule plus de 25 ans d’expérience dans la gestion, le développement communautaire et la gouvernance. À travers cette trajectoire, Mme St-Louis s’est particulièrement démarqué en tant que leader importante dans le développement de l’économie autochtone, stimulé par les arts et la culture au Québec, au Canada et à l’étranger par le biais de production d’événements culturels et de modèles commerciaux innovants. Elle est également la fondatrice et directrice générale des Productions Feux Sacrés, une organisation à but non lucratif axée sur les arts autochtones (2012) et a mis sur pied l’Espace Culturel ASHUKAN (2015), une infrastructure urbaine dédiée au développement des arts et des cultures autochtones par l’entremise, en autres, de formations et d’un accès privilégié aux marchés de l’art qui assurent aux artistes leur développement professionnel, économique et entrepreneurial.

Skawennati réalise des œuvres qui abordent l’histoire, l’avenir, et la transformation. Ses projets d’art médiatique, novateurs, ont été largement présentés à travers l’île de la Tortue dans le cadre d’expositions majeures. Née sur le territoire Mohawk de Kahnawà:ke, Skawennati est actuellement la codirectrice d’Aboriginal Territories in Cyberspace (AbTeC), un réseau de recherche basé à l’Université Concordia à Montréal. En 2015, AbTeC a mis sur pied le projet IIF (Initiative for Indigenous Futures).

Pour plus d’informations à propos du Projet Tiohtià:ke, veuillez contacter la coordinatrice du projet, Camille Larivée tiohtiake@acc-cca.com

——————–

PRESS RELEASE – for immediate distribution

February 5, 2018

Subject: The new Advisory Committee for the Tiohtià:ke Project

ACC-CCA is excited to announce the formation of the 2018 Advisory Committee for the Tiohtià:ke Project. The committee includes project mentor Hannah Claus and four members, Adrienne Huard, Lori Beavis, Nadine Saint-Louis and Skawennati. The Committee will consult during the year of 2018 to make important decisions that will directly affect the results of the Tiohtià:ke Project. The experience, professionalism and excellent knowledge of the Indigenous art milieu in Tiohtià:ke and Quebec brought by these artists, curators, academics and entrepreneurs will help shape the project and ensure its success.

The Tiohtià:ke Project is an ambitious two-year cycle of programming which will bring together Indigenous curators and artists from across Quebec and Canada. This initiative aims to heighten the presence of Indigenous art within Quebec, as well as building stronger relationships between the English and French-speaking Indigenous arts communities. This long-term support of Indigenous artistic and curatorial production impacts the larger dialogue of Indigenous art throughout Canada.

This project is made possible through the generous support of the Canada Council for the Arts’ New Chapter funding.

Bios:

Adrienne Huard is Anishinaabekwe from Winnipeg currently studying art history at Concordia University. Her main focus is in Indigenous art and incorporating methods of decolonization within the art realm in order to ensure reconciliation for the community.

Hannah Claus is a visual artist of English and Kanien’kehà:ka / Mohawk ancestries. In her installation practice, Claus creates transformative spaces that highlight the inter-relational nature of Indigenous worldview. She had exhibited her installations throughout Canada, the United States, Germany, Switzerland, Mexico and Chile. Concurrent with her studio practice, she sits on the ACC-CCA Board of Directors and teach contemporary Indigenous art as a sessional lecturer at Kiuna, a First Nations post-secondary institution, in Odanak, Quebec.

Lori Beavis (Mississauga and Irish/ Welsh settler descent) is an art educator/ art historian and curator based in Montreal. She has recently completed her PhD. in Art Education at Concordia University. Lori’s work in art education brings together art making, social responsibility and issues related to identity.

Nadine St-Louis have a BFA in Film Studies and Literature and holds a Master in Art History. She is an Indigenous entrepreneur with more than 25 years of experience in management, community development and governance. Through this trajectory, Ms. St-Louis stood out as an important leader in the development of the Indigenous economy, stimulated by the arts and culture in Quebec, Canada and abroad through cultural events production and innovative business models. She is also the Founder and Executive Director of Sacred Fire Productions, a non-profit organization focused on Indigenous arts (2012), and established the ASHUKAN Cultural Space (2015), an urban infrastructure dedicated to the development of the Indigenous arts and culture through, among other things, training and access to art markets that provide artists with professional, economic and entrepreneurial development.

Skawennati makes art that addresses history, the future, and change. Her pioneering new media projects have been widely presented across Turtle Island in major exhibitions. Born in Kahnawà:ke Mohawk Territory, Skawennati is currently Co-Director of Aboriginal Territories in Cyberspace (AbTeC), a research network based at Concordia University in Montreal. In 2015 they launched IIF, the Initiative for Indigenous Futures.

For more information about the Tiohtià:ke Project, please contact Camille Larivée tiohtiake@acc-cca.com

 

You may also like...